Menu principal
Accueil
Editorial du SGM .°.
L'Obédience
Histoire de la GLFM
Nos Loges
Nos Temples
Le BULIM
Nos événements
News de la semaine
Les planches
Librairie-Livres
Galerie photos
Questions-Réponses
Liens
Adhérer à la GLFM
Nous contacter

  

 Sérénissime Grand Maître

TR et TILLF .°. Bruno QUENUM

 
 
Accueil arrow Adhérer à la GLFM

GRANDE LOGE FRANCAISE DE MISRAIM

www.glfmisraim.fr www.glfmisraim.com www.glfmisraim.eu www.glfmisraim.net

INFORMATION A LIRE 
AVANT VOTRE DEMANDE D'ADHESION 

Quel est l'Objectif de ce document ?

Plusieurs personnes ont envie de devenir franc-maçon ou sont sollicitées, de par :

  • Leur comportement dans la vie de tous les jours,
  • Les actions qu'elles mènent en faveur du bien envers leurs prochains,
  • La spiritualité dont elles font preuve
  • Les recherches qu'elles mènent pour connaître les origines de la vie et la suite à donner à leur passage sur terre,
  • Leurs interrogations sur la dérive de notre société et comment rester actifs
  • Leur envie de participer à l'amélioration et au perfectionnement de l'humanité,
  • Leur besoin de voir se développer et perpétuer plus de fraternité sur terre,
  • Leur volonté de faire de leur passage sur terre, une préparation à leur passage avec sérénité dans le monde souterrain ou à l'Orient éternel.
Il est alors indispensable de bien les informer avant qu'elles fassent acte de candidature pour mieux comprendre ce qu'est la franc-maçonnerie, ce qu'elles peuvent en attendre, ce que la franc-maçonnerie peut attendre d'elles, les contraintes qui leur permettront d'avancer vers leurs objectifs et surtout de l'immensité de la tâche qui les attend, car la Grande œuvre que nous poursuivons, tous en franc-maçonnerie est immense et ne s'achèvera jamais, … du moins de notre vivant.

C'est l'objectif de ce document.
Nous vous en souhaitons une très bonne lecture !

Qu'est-ce que la Franc-maçonnerie ?

La Franc-maçonnerie est une organisation réunissant, dans le monde entier, des personnes qui se sont donné comme but d'œuvrer au progrès de l'humanité. Elle est souvent décrite comme un système de morale particulier, voilée par des allégories et illustrée par des symboles. Elle se déclare comme un outil de formation, permettant à ses membres d'entraîner leurs capacités d'écoute, de réflexion et de dialogue pour qu'eux-mêmes transmettent ces valeurs dans leur entourage. Dans sa version communément admise, elle est apparue à la fin du XVIIe siècle, elle s'est structurée autour d'un grand nombre de rites et de traditions. 
Plutôt que de chercher à définir la substance de la société maçonnique, il est mieux d'évoquer ses multiples apports à la civilisation au travers des hommes qui en furent les membres, des institutions auxquelles elle a contribué à donner naissance et des monuments qu'elle a fait ériger pour témoigner de sa présence dans la Cité. Voici une liste que quelques frères qui constituèrent au travers des siècles cette fraternité des Lumières : Voltaire, Montesquieu ou Goethe, Verne et Kipling ou Twain, Washington, Franklin ou La Fayette, Suffren ou Surcouf, Edouard VII ou Frédéric de Prusse, Garibaldi ou Cavour, Gambetta ou Ferry, Churchill ou Roosevelt, Rude, Houdon ou Bartholdi, Mozart, Beethoven, Liszt ou Sibelius, Greuze ou Chagall, Cassini ou Arago, Eiffel ou Macadam, Ford ou Citroën... qui sont autant de personnalités qui apportèrent au monde cette part de vérité que la franc-maçonnerie leur avait enseigné. On dit maçonnerie parce qu'il s'agit d'un travail et de réflexions au travers de symboles. Pour rester simples, nous dirons que la Franc-maçonnerie compare l'Univers à la construction parfaite d’une norme d'architecture. Le maçon lui, pour s'améliorer, doit tailler sa propre pierre, c'est à dire, travailler sur lui-même pour se perfectionner. Plus sa pierre sera bien taillée, plus elle pourra s'ajouter à celle des autres pour former ainsi un édifice parfait en tous ses éléments.

En maçonnerie, on parle d'ordre, car il n'y a pas de liberté, ni de justice sans ordre. Réunissant des milliers de maçons, une règle est nécessaire au bon fonctionnement de l'organisation, comme n'importe quelle association. Tous les maçons sont égaux et votent de façon démocratique quelque soient ses membres, quelque soit leur place dans l'Ordre. Régulièrement est élu un Grand Maître, un Grand Conseil, un Convent, un Jury Fraternel, des Délégués de Loge... etc, pour veiller au bon fonctionnement de l'Obédience et des Loges. L'Obédience dite Grande Loge, regroupe en son sein des Loges, qu'on appelle aussi Ateliers, qui se réunissent chacun de leur côté et dans un lieu qui leur appartient, à des horaires et jours différents. La Franc-maçonnerie réunit des personnes qui se sont donné comme but d'œuvrer au progrès de l'humanité et cela devrait être le point commun de toute personne souhaitant entrer en son sein : s'améliorer et améliorer le monde qui l'entoure. Certaines Obédiences estiment que s'améliorer soi-même, c'est améliorer le monde et ne s'immiscent pas dans la vie sociale et publique, d'autres estiment que travailler à l'amélioration de la vie sociale c'est œuvrer au progrès de l'humanité, et demandent donc à ses maçons de fournir des réflexions sur des sujets sociaux. Les sujets religieux et politiques sont bannis des Loges. La Franc-maçonnerie exige de ses membres qu'ils soient des hommes ou des femmes de bonne moralité, libres et de bonnes mœurs. En maçonnerie, on l'entend par bonté, honnêteté, sincérité, loyauté, justesse... etc. On travaille nos qualités et défauts, en s'appuyant sur des symboles. Inutile d'en dire plus, c'est une chose que l'on ne comprend qu'une fois initié. La Franc-maçonnerie se déclare comme un outil de formation et on apprend en premier à écouter. Cela semble simple, et pourtant non. On part du principe que pour bien comprendre, il faut bien écouter. La Franc-maçonnerie étant d'abord un contexte d'échange d'idées, il est nécessaire de savoir écouter les autres, développer son sens critique. C'est le laborieux travail de l'Apprenti durant un an, dans le silence. Plus tard il pourra alors penser par lui-même, et bien sûr savoir dialoguer.
 
Il y a des obédiences qui n'acceptent pas les femmes ou les hommes, et il convient donc à celui ou celle qui veut faire la démarche de solliciter son adhésion, de bien s'informer et savoir s'il cherche une obédience mixte, intégrant le travail, la contribution et les opinions des deux sexe au sein de ses loges. Cette décision de ne pas accepter les femmes au sein de certaines obédiences ne doit pas être perçue comme un geste de non fraternité, mais ces rites ont été conçus comme cela à leur origine, bien que plusieurs d'entre elles aient évolué positivement sur le sujet. Certaines obédiences exigent la croyance en un principe créateur, pour être accepté parmi ses membres car tout le travail réalisé en Loge l’est au nom du Grand Architecte de l'Univers – GADLU - pour ne désigner aucun Dieu en particulier, tellement l'humanité paraît conçue de façon parfaite par un Architecte auquel chaque membre, chaque Loge et chaque obédience fait allégeance. 
 
Les Frères et les Sœurs apportent les uns aux autres leur soutien afin de permettre à chacun d’emprunter en toute confiance le chemin à la recherche de soi-même. En échange, chacun fait profiter les autres de ses connaissances, de ses expériences et de son entendement. Il ne faut pas confondre fraternité et amitié. Les Franc-maçons ont chacun leurs propres convictions et ne sont pas unis par une identité de vue ; ils ne la recherchent d’ailleurs pas et refusent d’admettre que quelqu’un puisse parler en leur nom. Mais la Franc- Maçonnerie est, sans aucun doute, un lieu où se nouent de belles et franches amitiés entre Frères et Sœurs. La fraternité, c'est la recherche de la valeur humaine, c'est le soutien et l'entraide partagés qui mènent à une existence digne et fait des maçons, des enfants de l'univers. C'est pourquoi les Franc-maçons se reconnaissent comme Frères ou Sœurs. La Franc-maçonnerie nécessite des sacrifices. A la GLFMisraïm, une présence impérative à la seule tenue solennelle mensuelle et une présence absolue aux tenues d'instructions des apprentis et des compagnons, pour écouter, apprendre, développer son savoir et se confronter à celui des autres. Il convient donc pour toute personne poussée à entrer en maçonnerie de bien se documenter sur le nombre de jours de présence dans le mois et se poser la question de savoir s'il dispose bien du temps adéquat pour cet engagement absolu et crucial. On ne peut grandir et contribuer au travail collectif qu'en prenant des engagements pour soi-même et envers la collectivité. Il ne faut pas s'inscrire dans ce que d'aucuns appellent le "tourisme maçonnique" qui dessert la franc-maçonnerie universelle tout entière. Donc, n'y entrez pas si vous n'avez pas de temps pour respecter les engagements que vous aurez à contracter devant l'assemblée des Frères et Sœurs qui auront à vous accepter et vous accueillir. N'y entrez pas non plus si un minimum d'équilibre n'existe pas dans votre vie quotidienne et profane. Entrer en maçonnerie coûte environ 500€ pour votre initiation et les différents outils remis à cette occasion, de même que ce montant inclus votre cotisation pour la première année. Puis chaque année, les cotisations sont à régler entre 300 et 400€ et il convient de savoir le montant avant de vous engager.
 

Pourquoi une Franc-maçonnerie au rite égyptien ?

La Franc-maçonnerie moderne prend ses lettres de noblesse à partir du XVIIIème siècle alors que la Maçonnerie dite Egyptienne prend ses sources il y a environ plus de 6000 ans. Cette civilisation de l’ancienne Egypte est considérée comme la plus ancienne connue à ce jour, dont les secrets continuent à nous étonner et nous surprendre. L'étude de l'héritage de cette civilisation est le socle qui anime les recherches et les réflexions que nous menons à la Grande Loge Française de Misraïm.
Nos études se structurent autour de quelques Neter qui ont nourri et inscrit cette civilisation dans l'histoire et dans l'éternité. Il s'agit d'Osiris, d'Isis, de Seth et d'Horus. Les Pharaons, de leur vivant avaient un seul objectif : faire de leur vie et de leur passage sur cette terre, un modèle qui alimenterait les réponses à donner au tribunal d'Osiris, le jour de leur mort, pour avoir le droit au passage à la vie éternelle. Ils devaient à ce moment là, justifier qu'ils avaient le cœur aussi léger que la plume de Maat. Ils passaient ainsi toute leur vie à appliquer les règles contenues dans les 42 confessions négatives et positives afin de se présenter avec sérénité devant ce tribunal, le jour de leur naissance à l’Eternité. 
C'est ainsi qu'aucun Pharaon n'a usé du pouvoir à son profit, aucun palais, aucun faste, mais seulement des temples érigés à la célébration des dieux pour leur pérennité comme les pyramides qui constituent les seuls monuments avec la muraille de Chine qu'il est possible aux astronautes de percevoir. La - GLFMisraïm - Grande Loge Française de Misraïm est une obédience spiritualiste, mixte et qui prend sa source dans la Sagesse de l'Égypte millénaire. Elle respecte rigoureusement les principes de la franc-maçonnerie traditionnelle en l'unissant au symbolisme égyptien riche d'une très longue filiation.
La Fraternité n'est pas un vain mot et prend tout son sens au sein de notre Ordre initiatique. Celui-ci permet à chacun de disposer des outils nécessaires à sa propre recherche tout en tirant parti d'un cadre régulier. Des ateliers mixtes, féminins ainsi que masculins composés de personnes de toutes origines, de tous milieux et de toutes conditions favorisent la qualité du travail propre à chacun.
La GLFMisraïm travaille sous le regard du Grand Architecte de l'Univers qui représente, à ses yeux, bien plus qu'une notion. Elle œuvre dans le respect des rites égyptiens, et plus précisément dans celui du rite de Misraïm (Égypte). Les Constitutions et les règlements généraux de l'obédience affirment avec précision les principes universels de régularité auxquels la Grande Loge entend se conformer. Cette Constitution déclare entre autre
  1. La Franc-maçonnerie affirme l'immortalité de l'âme. Elle requiert de tous ses adeptes qu'ils admettent cette affirmation.
  2. La Franc-maçonnerie ne définit pas l'Être Suprême et laisse à chacun la liberté absolue de le concevoir.
  3. Tout travail maçonnique se fait à la Gloire du Grand Architecte de l'Univers et en présence de trois grandes Lumières de la Franc-maçonnerie
Elle s'affirme pour l'essentiel comme initiatique, spiritualiste, et dégagée des controverses du monde extérieur. Ceci implique la référence expresse de la recherche initiatique dans la voie de la spiritualité, l'interdiction de toute controverse politique ou religieuse en Loge. Attitude rigoureuse sans doute, mais qui est absolument indispensable pour rester dans la ¬voie de l'authenticité Traditionnelle MISRAÏMITE.
N'oublions pas qu'à l'origine MISRAIM était composé uniquement de hauts grades, que toutes les obédiences venaient s'y cultiver, s'imprégner, s'améliorer à travers son symbolisme.
Initier, c'est donc dans ce sens proposer à un homme, une aventure spirituelle, c'est l'engager à découvrir et à mettre en œuvre ses propres virtualités par un long travail intime dont le rite maçonnique sera le révélateur.
II est un fait que l'Égypte ancienne est une société initiatique. L'Art Égyptien a été qualifié d'Art Royal et nous y retrouvons les trois stades de l'initiation. MISRAÏM en perpétue la Tradition. D'autre part le symbolisme joue un rôle capital dans le processus initiatique : avec ses multiples aspects (symbolisme de la construction issu de la tradition des maçons opératifs, symbolisme de la délivrance, de la quête du Sacré, du Progrès éthique), il ne constitue pas un enseignement proprement dit mais une incitation à la méditation et à l'interprétation personnelle des symboles. Son lent déchiffrement conduit le Maçon à une approche de l'homme et du monde qui est comme l'image de sa condition. La marche vers la Lumière, la construction du Temple : autant de formules indéfinissables mais qui interpellent et orientent dans la même voie, et auxquelles chaque Maçon s'efforce de donner dans le secret de sa méditation, la signification la plus riche.
A la GLFMisraïm, obédience de loges mixtes, notre objectif est fort simple : œuvrer à chaque instant de notre vie pour rester sur la voie juste du franc-maçon, tout comme chaque Pharaon de l'ancienne Égypte œuvrait chaque jour de sa vie pour se présenter devant le tribunal d'Osiris avec le cœur aussi léger que la plume de Maat …
 

Le Mot du Sérénissime Grand Maitre

La Grande Loge Française de MISRAÏM prend sa source au niveau de l’Égypte ancienne, plus particulièrement au niveau de la construction de la première pyramide à degrés construite par IMHOTEP Architecte et Grand Vizir du Pharaon DJESER où DSOJER dans la mise en place du complexe de SAQQUARA. Ces degrés représentaient entre autre les marches qui rapprochaient le Pharaon Dieu vivant du principe créateur, nommé chez nous en Franc Maçonnerie « Grand Architecte de l’Univers ».
Depuis les origines, les hommes des sociétés traditionnelles ont intuitivement perçus les racines spirituelles de la création, celles de leur être propre, et, par voie de conséquence, de leur vie, du vrai et unique sens de toute vie humaine. Nous pouvons dire aujourd’hui que ce qui était alors comme une inclination naturelle de l’âme à l’entendement des mystères, ou, du moins à la conscience de leur existence et aux exigences spirituelles qu’ils impliquent, s’est au fur et à mesure délité, perdu pour un grand nombre de nos contemporains, et en peu de temps finalement ; ce qui n’est pas surprenant, car la chute, nous le savons est beaucoup plus aisée et plus rapide que l’acquisition de l’équilibre et de la beauté de l’édifice…
Dans la Franc-maçonnerie MISRAÏMITE, les Frères et Sœurs, s’inscrivent à leur manière, comme des éléments indispensables aux possibilités inscrites dans le génome de l’être humain, des parties théurgiques et alchimiques comme lui donnant une version améliorée de ses possibilités, car créé à l’image du Grand Architecte De L'Univers. Ils ne peuvent alors concevoir ou accepter, que la vie trop courte se limite à ce peu d’années, dont ils ne disposent souvent que pour un labeur acharné, leur permettant de survivre et non d’exister ! C’est pourquoi au nom de son imaginaire l'être se reconstruit et se recréé dans des systèmes lui permettant, comme fils prodigue un retour à la rencontre de son créateur, car la quête spirituelle lui est essentielle, et connaturelle en son état ordinaire. C’est aussi en notre époque d’obscurité de l’esprit, qu’il a encore plus besoin de la réaffirmation de vérités, notamment celles de la Fraternité, qui, depuis les temps anciens de l’Égypte, base de nos racines communes, passerelle, et clef de voute de certaines connaissances, perdues, et retrouvées au fil des années, tronc commun d’une Maçonnerie Universelle, nous permet de nous inscrire dans cette reconstruction perpétuelle de notre édifice intérieur, nous donnant ainsi la possibilité de transmettre …
Vie, Force, Santé pour MISRAÏM et pour tous les Frères et Sœurs qui travaillent déjà dans notre Temple de vie, ceux qui frappent à la porte du temple Misraïmite, ceux nouvellement initiés ou ceux, Maîtres et Grands initiés qui veulent nous rejoindre pour poursuivre la construction de la Grande Œuvre universelle et le perfectionnement du temple intérieur de l'homme, toujours inachevé depuis la nuit des temps.

Sérénissime Grand Maître
GLFMisraïm

 

Comment formaliser votre demande d'adhésion ?

La garantie d'une bonne adhésion réside tout d'abord dans un minimum d'équilibre dans sa vie profane. Chaque demande d'acceptation correspond à une lettre adressée au Vénérable Maître d'une Loge en particulier ou au Sérénissime Grand Maître d'une Obédience, pour y décrire les motivations qui poussent le candidat à frapper à la porte du temple, avec son cheminement, le Frère ou la Sœur qui l'a guidé, ce qui l'y pousse, ce qui l'a interpellé, le travail qu'il souhaite réaliser sur lui, les engagements qu'il prend ou qu'il est prêt à prendre et ce qu'il compte apporter à la franc-maçonnerie.

Ce courrier sera lu en loge et les Frères et Sœurs Maîtres présents devront voter sur l'admission du postulant. Si ce 1er vote est positif, le candidat sera alors contacté par 3 Frères ou Sœurs qui conviendront avec lui d'un rendez-vous pour mener une enquête sur lui, en lui posant un certain nombre questions, afin de rédiger un rapport qui sera à nouveau lu en Loge. L'ensemble des 3 enquêtes amènera à un deuxième vote, pour décider s'il peut être accepté pour être initié et devenir un Frère ou une Sœur franc-maçon. A l'occasion de ces enquêtes, il est recommandé au candidat de poser toutes les questions qu'il voudra ou qui lui semblent importantes pour sa future adhésion, car de leur côté, les enquêteurs ne se gêneront pas pour avoir le maximum de renseignements sur lui et ses motivations.
Le jour de la lecture des 3 enquêtes en loge, le candidat sera aussi convoqué pour y être entendu par les Frères et Sœurs réunis en tenue, et qui lui poseront des questions complémentaires aux enquêtes, ou tout simplement pour le voir réitérer ses propos et ses engagements. Il sera auditionné sous un bandeau et repartira sans rien voir.
S'il est décidé après ce deuxième vote, qu'il sera admis à être initié, il lui faudra alors fournir son casier judiciaire, des photos, et acquitter ses droits d'intégration et sa cotisation. A toute fins utiles, il est d'ailleurs recommandé de demander son casier judiciaire avant d'effectuer sa démarche. (Extrait n°3) Lorsque tout est prêt et régulièrement constitué, il lui sera indiqué la date de son initiation, et il devra alors se rendre à la Loge qui l'a convoqué à l'heure indiquée, en costume noir, chemise blanche, cravate ou nœud papillon noir, chaussures et chaussettes noires pour les hommes, en tailleur ou jupe et veste noires, chemisier blanc, chaussures noires pour les femmes.
PS:Merci à chaque candidat postulant, de joindre une copie de ce document datée et signée à sa lettre de demande, précisant ainsi qu'il en a pris connaissance et qu'il vient vers la maçonnerie, en connaissance de cause et non en touriste. 
 
Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Pour devenir franc-maçon à la GLFMisraïm, il est demandé :

  • A tous une présence impérative de 2 soirées par mois: 1, pour la Tenue sollennelle et 1 pour la tenue d’instruction.
  • Aux nouveaux initiés 500€ pour l'initiation et la cotisation anuelle.
  • 350€ de cotisation annuelle pour les autres,
  • 50€ de cotisation annuelle pour les frères et sœurs appartenent déjà à une loge de la GLFMisraïm et qui s'affilie à une deuxième Loge
  • Un travail régulier et des lectures appropriées.

 

POUR FINALISER VOTRE DOSSIER DE CANDIDATURE 

AVEC VOTRE CV / PHOTO / EXTRAIT DU CASIER JUDICIAIRE

Cliquez ICI pour imprimer le formulaire à remplir

et à envoyer à :  Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir   

 Ou à envoyer par voie postale à :  

 Grand Secrétaire : GLFMisraïm – 21 rue de Cugnot – 75018 PARIS

Comment adhérer à la Franc-maçonnerie

Comment se faire initier à la franc-maçonnerie égyptienne

Comment devenir franc-maçon

Comment se comporter comme un franc-maçon